ATLAS

Exposition personnelle
du 16 Mai au 15 juin 2018

CAPSULE GALERIE / RENNES


Mouvements, acrylique sur mdf, 200 x 100 cm chaque peinture, 2018 >
 
 
Utopian canvas, acrylique sur toile, bois, 300 x 380 cm, 2018
 
 
 
Abtract flag (Europe), 60 x 80 cm, impression sur tissu, 2018, 
 
Abtract flag (France)
 
Abtract flag (Syrie)

production capsule galerie 
Avez-vous déjà fait l’expérience de la limite? 
Laissez guider votre regard par les lignes à la surface de la toile, pour soudainement, être interrompu par une brisure. Tracée par la mer méditerranée entre le Portugal et la Turquie, la frontière, comme le bord du tableau, dessine les contours d’un ailleurs interculturel. Le damier infini se cantonne à la limite tandis que l’exode des couleurs offre aux motifs une vertu symbolique et universel. 
 Tous sous un même ciel, que ce soit celui d’Homs en Syrie, de Tunis en Tunisie, ou encore celui de Rennes en France, les oeuvres de Karim Ould dessine les frontières d’un nouveau territoire, plus ouvert. Les flux migratoires deviennent des données satellites, des points lumineux incandescents, de la poussière d’étoiles en mouvement. Véritable message de paix, le langage pictural et poétique de Karim Ould est une ouverture vers l’ailleurs. 
 

  
Have you ever experienced the limit? 
Let your eyes guide the lines on the surface of the canvas, to suddenly be interrupted by a break. Traced by the Mediterranean sea between Portugal and Turkey, the border, like the edge of the painting, draws the contours of an intercultural elsewhere. The infinite checkerboard confines itself to the limit while the exodus of colors offers a symbolic and universal virtue to the motives. 
All under the same sky, whether it is the one of Homs in Syria, or Tunis in Tunisia, or even Rennes in France, the works of Karim Ould draw the borders of a new, more open territory. Migratory flows become satellite data, incandescent luminous points, the dust of moving stars. A true message of peace, Karim Ould's pictorial and poetic language is an opening to the world. 
 

© Amanda Jamme